«

»

Avr 29

Ugg avec noeud

Les militants LGBT peinent à trouver la parade. Face aux poursuites judiciaires, « les cliniques ne confirment pas au téléphone leur offre thérapeutique, vous demandant de venir en personne », explique M. Yang à l’AFP. « Mais le reste n’a pas changé ».L’attitude du gouvernement n’aide guère: en mars, il a annoncé que les séries télévisées devaient bannir toutes « relations sexuelles anormales », dont « les relations homosexuelles, perversions, viols et violences sexuelles ».

Et la police est plus active pour s’attaquer aux militants qu’aux cliniques, s’insurge Sha Sheng, membre d’une ONGde Chongqing aidant les gays et lesbiennes surendettés après un passage en clinique. »C’est difficile de lutter quand la police ne cesse de réprimer vos activités et vous invite à +prendre le thé+ », euphémisme pour un interrogatoire, explique M. Sha.

D’autres militants tentent de faire œuvre de pédagogie. « Nous essayons d’informer les médecins, de leur présenter des homosexuels pour les convaincre que ce n’est pas une affliction », souligne Joelle Yao, du Centre LGBT de Pékin.