«

»

Mar 25

ugg australia usa

Bien que les Russes blaguent généreusement sur la rigueur de leur climat, affirmant que l’hiver dure six mois quand l’automne occupe l’autre moitié de l’année, en réalité, les quatre saisons sont très clairement définies. Le printemps est attendu avec impatience : avec l’arrivée des premiers beaux jours, les Russes se défont de leurs habits d’hiver et sortent leurs manteaux de printemps. Les Russes s’habillent différemment au fil des quatre saisons, avec en outre d’autres vêtements pour les périodes de transition. Munissez-vous d’un manteau imperméable pour accueillir le printemps et ne portez pas votre manteau d’hiver plus longtemps que les Ruses ne le font. Si vous vous trouvez à Saint-Pétersbourg, la capitale du nord, préparez-vous à attaquer le climat instable de la ville, qui change tous les jours, quand ce n’est pas toutes les heures. En effet, le temps peut y changer au moins trois fois dans la journée, hiver comme été. À Saint-Pétersbourg, on superpose les couches, en enlevant une si le temps se réchauffe, en rajoutant une s’il se met à pleuvoir. Vous aurez besoin là-bas de tous vos cardigans, pulls, vestes et manteaux.

. D’autant plus que la saison chaude est plutôt courte. Même dans le plus démocratique des bureaux, sandales et tongs sont perçues comme un étalage de mauvais goût, plutôt indécent. Pour les femmes, des chaussures plates, des mocassins, ou des chaussures à semelle compensée seront la meilleure option pour les chaudes journées d’été. Pour les hommes : des mocassins ou des chaussures d’hiver.

Vous pensez que les Russes ont inventé les chapkas de fourrure uniquement pour faire les pitres dans les films hollywoodiens ? C’est que vous n’avez jamais attendu un bus retenu dans le trafic moscovite par un froid cinglant. Dans cette situation, vous seriez heureux d’échanger vos derniers euros contre une traditionnelle chapka de fourrure. Sans parler des villes du nord de la Russie, où les températures descendent en dessous de -40°C. En Russie, tous les enfants savent que sortir sans bonnet peut provoquer des méningites, qui peuvent elles-mêmes mener à la démence ou à la mort. Les parents soucieux de leur progéniture leur achètent donc toujours des bonnets, la plupart du temps en fourrure.

En outre, si jamais un bloc de glace, sous la surveillance d’un gardien négligent, chute d’un toit, un couvre-chef en fourrure amortira le choc, vous laissant quelque chance de survie.

L’alternance de phases de gel et de dégel à Moscou durant l’hiver a bien souvent pour résultat la formation d’amoncellements de glace sur les routes. Si les rues du centre-ville sont dégelées à grand renfort de produits chimiques, certaines routes plus éloignées sont de véritables patinoires. Même en Uggs, on n’est pas à l’abri d’une ou plusieurs chutes au cours de l’hiver. Évidemment, vous pouvez traverser la ville en chaussures de montagne, mais cela semblera tout de même un peu étrange en plein centre-ville.